Journal d'une épouse de schizophrène etc...

1 jour...

Voilà une journée complète sans mon époux.
La matinée à été un peu difficile, les heures sont passer au ralenti, j’ai attendu l’heure d’atterrissage avec impatience.

12h14 : Mon mari m’appelle pour me prévenir que le voyage s’est bien passer, que ça " tourne un peu " mais que ça va ira. Il me dit qu’il m’appelle à 18h. A l’heure exacte, coup de téléphone de mon cher mari pour me raconter sa journée : déballage des affaires de son père en compagnie de son frère et de sa belle mère, E.V, avec photos de leur enfance que leur père avait soigneusement garder, souvenirs partager et anecdotes ont fait revivre les souvenirs de leur paternel.

E. a dû m’appeler au moins 3 fois ce soir, il était un peu angoisser et triste que je ne sois pas avec lui, bien qu’il soit heureux et content d’être avec son jumeau, chose qui ne s’était pas produite depuis son mariage, dans la première décennie de ce siècle.

Quand à moi, en milieu d’après midi, pendant que ma fille cadette ( sans mon aînée une fois de plus ), regardait la TV, je me suis occupée de montée le restes du meuble du salon, que j’ai commencés à ériger avec mon père, qui est venu la journée de jeudi, avec ses outils et son énergie malgré ses douleurs au jambes et ses difficultés à se relevés une fois à terre. Qu’il est loin le temps où mon père restait allongé durant des heures sous sa voiture ( Citroën CX à l’époque ) pour changer ou réparer des pièces endommager. Il y a encore 10 ans de cela, il était encore souple avec encore davantage d’énergie.

Il faut dire aussi que depuis quelques années, mon père ne sort plus beaucoup, à l’exception des courses, où il s’y rends avec ma sœur, ou bien encore, pour aller chercher son pain de temps en temps, lorsque ce n’est pas ma frangine qui y va, lorsqu’elle n’est pas dans le pâté. Car oui, ma sœur aussi est schizophrène, mais à contrario de mon époux, elle refuse la maladie et c’est là que le bas blesse, puisque sans acceptation, pas d’amélioration, donc rechute. En 1 an, elle est partie en psychiatrie 4 fois !! ! J’espère que cette fois est la bonne, qu’elle accepte enfin sa maladie et qu’elle continue son traitement, même si elle se sent mieux. Pour faire ce coup là, c’est une championne ma sœurette !! !

Bon, je vais essayer de dormir pour ne pas refaire une 2 ème nuits blanche..