Journal d'une épouse de schizophrène etc...

Le quotidien d’une épouse d’un bipolaire et schizophrène. Les peurs, les angoisses et tout le restes.

Stabilisé

Bon aller on s'y remets après 2 ans d'absence sur JI. Ce soir - ou plutôt cette nuit - j'avais envie d'écrire. Peut être ce sera long, peut être ce sera court, je n' en sais rien. On va dire que depuis 2 ans, mon mari à eue des hauts, mais aussi des bas, mais globalement, il va beaucoup mieux, on peux dire que sa maladie s'est stabilisé. Nous sommes en période des fêtes, pour lui, c'est pas la bonne période. Il se sent anxieux et un peu stresser malgré ma présence durant ses vacances de Noel. Nous avons fêter le 24 et le 25 décembre avec sa famille, - presque - au grand (...)

2 jours...

Il est presque 22h, la Tv est en mode, pause, tout est calme et le chat est coucher sur le meuble en construction. On peux dire que 2 journées sont passées, mais pas encore les 3 nuits, celle ci sera pour dans pas longtemps. J'avais envie d' écrire après son appel du soir ( non c'est moi qui l'est appeler en faites ). Ma cadette à pris le bus de 16h45 pour arrivée au foyer à 18h05. Le trajet du bus pour la gare est le terminus, en faites, elle fait toute la ligne, mais heureusement, en 15 min environ, nous y sommes. Lorsque je vivais dans mon ancienne ville ( où j'y suis restée (...)

1 jour...

Voilà une journée complète sans mon époux. La matinée à été un peu difficile, les heures sont passer au ralenti, j'ai attendu l'heure d'atterrissage avec impatience. 12h14 : Mon mari m'appelle pour me prévenir que le voyage s'est bien passer, que ça " tourne un peu " mais que ça va ira. Il me dit qu'il m'appelle à 18h. A l'heure exacte, coup de téléphone de mon cher mari pour me raconter sa journée : déballage des affaires de son père en compagnie de son frère et de sa belle mère, E.V, avec photos de leur enfance que leur père avait soigneusement garder, souvenirs (...)

2 ans ...

Voilà 2 ans que je n'est pas écris.. Mon mari est sorti définitivement de l'hôpital au mois de Novembre 2018, il était très maigre, mais mon mari à très vite repris du poil de la bête. Pendant le confinement, E. ( mon époux), à été hospitalisé à domicile, c'est moi qui lui donner les médicaments, j'étais son infirmière et ce n'était loin pour lui déplaire. Durant 15 jours / 3 semaines, mon mari dormait toute la journée ( de toute manière, il n' avait pas grand chose à faire), enfin.. surtout la première semaine, car tout doucement, E. dormait moins et je voyais (...)

3 jours en urgence psy / 3 ème jours en hôpital psy

J'ai eue le médecin lundi midi. Mon mari allait bien, mais ne voulait pas parler et restes isolé. J'appelle tout les jours les infirmières pour savoir comment il va. Je leur laisses des messages qui lui transmettes. Mon mari me manques. Surtout le soir, mais bon, ce n'est que temporaire. J'essaie de me concentrer le plus possible à mon boulot pour évité d'avoir des oublies ou de faire des bêtises. Je dois redoubler d'efforts pour ne pas transmettre mes préoccupations à mes collègues, qui ne me parles d'ailleurs pas beaucoup en ce moment, parce que depuis notre rentrée, tout les (...)

Premier jour en psychiatrie

Mon mari est entrer en urgence psychiatrique hier après midi, " interner " par sa mère et sa sœur. Moi, j'étais au travail, je ne pouvais me libérer pour faire son entrer, malgré que je sache que ma place était avec lui. Mais voilà, dans la vie, on ne fait pas forcément ce que l'on veux. Ma " patronne " est une femme antipathique avec tout le monde en plus d'être non conciliante et non compréhensible. En somme, une vrai conne. Enfin bref, nous en reparlerons peut être un jour. Tout ça pour dire que si j'aurais voulu prendre une journée pour mon mari, cela n'aurais dû tout (...)